Le mag éco

Le financement de cette infrastructure particulièrement attendue par les acteurs économiques est désormais bouclé. L’accès fluvial à Port 2000 fait partie des projets retenus dans le cadre de l’appel à propositions Transport 2018 du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE).

Le chantier bénéficie ainsi d’une enveloppe de 25 millions € par la Commission Européenne, soit 20% du budget total (125 millions €). Les autres cofinanceurs sont la Région Normandie (82,65 millions €), le Grand Port Maritime du Havre (13,75 millions €) et l’Etat (3,6 millions €).

 

Le projet de chatière, qui consiste en la création d’un nouveau chenal protégé, vise à permettre à tous les types d’unités fluviales d’accéder par tout temps en direct aux terminaux de Port 2000, terminal conteneurs du Havre pouvant accueillir des navires d’une capacité supérieure à 20 000 EVP*.

Dans sa décision, la Commission européenne souligne que ce projet vise à faciliter le transport fluvial et la multimodalité au sein du Corridor Atlantique du réseau transeuropéen de transport et en particulier sur l’axe Seine.

 

Mise en service à partir de 2023

Une phase d’études préalables à l’enquête publique est actuellement en cours. Le dépôt de dossier de demande d'autorisation d’exploiter devrait intervenir en 2020 pour un démarrage des premiers travaux à compter de 2021. La mise en service pourrait ainsi intervenir fin 2023.

En parallèle, se déroule le parachèvement de Port 2000, avec le développement des postes 11 et 12, dont les travaux devraient débuter en 2019. Ces projets font partie du programme d’investissements de plus de 500 millions d’euros voté en 2018 par HAROPA - Port du Havre.

 

* EVP : équivalent vingt-pied, mesure standard des conteneurs

 

 

Photo : Port 2000 ©  Vincent Rustuel