Le mag éco

Analyser l’air des conteneurs avant de les ouvrir, pour ainsi identifier et gérer en amont les émissions potentiellement dangereuses : EWS Group, spécialisé dans l’analyse et le traitement des conteneurs, s’implante sur le port du Havre pour proposer ses services à l’ensemble des acteurs portuaires et logistiques.

La société d’origine hollandaise s’installe le 6 mars dans des bureaux appartenant au Grand Port Maritime du Havre (membre du GIE HAROPA, qui regroupe les ports du Havre, de Rouen et de Paris), au sud du terminal Bougainville. Elle sera ainsi à proximité directe du PIF PEC (Poste d’Inspection Frontalier – Point d’Entrée Communautaire), 1er centre français de contrôle vétérinaire et phytosanitaire, et des pôles logistiques du port du Havre.

 

Déjà présent en France à Lyon, Marseille et Toulouse, EWS Group souhaite se développer sur le 1er port français pour les trafics de conteneurs. La filiale française, qui comptait 2 salariés il y a 2 ans pour près d’une vingtaine aujourd’hui, ambitionne d’avoir à terme une dizaine de personnes sur le bassin havrais.

Elle a fait appel au Havre Développement pour identifier des solutions immobilières. L’agence de développement économique leur a également organisé une démonstration du procédé devant des membres du Club Logistique du Havre, au sein du site de SD Log, situé Chaussée de la Moselle.

 

15% des conteneurs pollués en France

EWS Group a développé une technologie assurant la détection des gaz au sein des conteneurs, tout en limitant les perturbations dans la chaine logistique. Le principe : un opérateur sonde le conteneur sans l’ouvrir à l’aide d’une valise équipée de sondes qui permet de faire 3 prélèvements en 2 minutes.  Ces échantillons sont ensuite analysés dans le laboratoire mobile via un spectromètre de masse qui détermine en quelques minutes la composition de l’air. Si un risque est identifié, le conteneur sera traité ensuite par ventilation ou un autre traitement adapté au problème.

 

L’intérêt d’analyser les conteneurs est de protéger les personnes qui se chargent de leur dépotage, en leur évitant des expositions répétitives à des gaz nocifs, ainsi que les clients finaux.

EWS Group estime à 15% le nombre de conteneurs pollués en France, dont environ 1/3 à la phosphine, produit utilisé en fumigation pour éliminer les parasites. Le reste pouvant être contaminé par les marchandises transportés à cause des variations de températures lors de l’acheminement.

 

Comme le rappelle SD Log lors de la démonstration, « les logisticiens sont rarement informés par leurs clients des traitements subis par les marchandises qu’ils gèrent ». C’est pourquoi le Club Logistique du Havre a mis en place en 2016 un groupe de travail autour de la fumigation, qui a été d’ailleurs désigné pilote national de la démarche par l’Etat et la Carsat (organisme opérant sur les thématiques liées à la santé au travail).

L’implantation d’EWS Group permet ainsi d’étoffer les possibilités d’analyse et de traitement des conteneurs à risque, pour une meilleure sécurité des personnels.

 

 

Photo : Démonstration d'EWS Group devant des membres du Club Logistique du Havre, chez SD Log